Apprendre pour être libre
01 55 70 00 17

Alors que le Brexit agite l’Europe tout entière, le Collège Les Vignes a pris le parti de vivre une semaine à l’heure anglaise. Au programme : une exploration linguistique, artistique, culturelle et même gustative des quatre régions du Royaume Uni ! Retour sur une semaine pas comme les autres.

Une classe, une région

Pour la 3e édition de l’English Speaking Week aux Vignes, chaque classe a été mise à l’honneur pendant un jour de la semaine : les 6è ont défendu l’Angleterre, les 5è ont parlé de l’Ecosse, les 4è se sont plongées dans le Pays de Galles et les 3è ont évoqué l’Irlande du nord. En vue de l’événement, toutes les élèves ont préparé des exposés affichés sous forme de panneaux dans leur classe. Culture, monuments, lieux symboliques, type de de gouvernement… : les sujets étaient riches et variés.

Les troisièmes en uniforme très British

Une journée au rythme du Royaume Uni

Chaque journée commence avec la récitation du Notre Père et du Je vous salue Marie en anglais. Pendant la récréation du matin, la classe à l’honneur est chargée de préparer le goûter pour toute l’école, offrant des spécialités comme les shortbreads, les pancakes, les scones ou encore les carrot cakes. A l’heure du déjeuner, Mrs Barry, une intervenante américaine, et Grace, la correspondante britannique d’une ancienne élève des Vignes, animent pour l’ensemble de l’école des jeux de sociétés d’une durée de 15 minutes, exclusivement en anglais. L’après-midi est ponctuée par le « God Save the Queen » vaillamment entonné par les élèves, avec l’aide de leur professeur de musique, Mme Sallé. Toute la journée, une bibliothèque d’ouvrages anglais adaptés à chaque niveau est mise à la disposition des jeunes filles.

L’anglais dans les classes… et dans la rue !

L’ensemble des professeurs s’est attaché à faire un lien, d’une façon ou d’une autre, entre sa matière et l’anglais. Non contente de donner son cours en anglais, Mme Malnati, professeur d’Arts plastiques, a aidé les élèves à créer des broches à l’effigie de chaque pays : rose, trèfle, jonquille et chardon sont venus orner des uniformes anglais portés pour l’occasion (ainsi que les vestes des professeurs !). Les latinistes ont découvert les parentés sémantiques du français et de l’anglais, et les cours de français ont fait un détour par la littérature anglaise.

Mais l’English Speaking Week a aussi été l’occasion de s’amuser franchement, lors d’un petit spectacle de danse irlandaise donné par des élèves de 3e ou au moment de la Pancake Race : comment courir avec une poêle à frire, sans faire tomber sa crêpe !