Apprendre pour être libre
01 55 70 00 17

La guerre de Troie n’aura pas lieu : un classique pour les 10 ans des Vignes

Du 13 au 17 février prochains, l’association Théâtre et libertés aura le plaisir de jouer au théâtre de Gerson un classique de Giraudoux, La guerre de Troie n’aura pas lieu. Représentée au profit des Vignes et de la paroisse Sainte-Odile, cette pièce met en scène 17 comédiens de 12 à 60 ans. Hélène de Sevelinges, professeur de Lettres classiques aux Vignes, et Mayté Varaut, metteur en scène, reviennent sur cet ambitieux projet.

Pourquoi avez-vous choisi La guerre de Troie n’aura pas lieu?

Mayté Varaut : C’est un classique français : tout le monde connaît ce titre et très peu de gens l’ont vu ! Cela tient au fait qu’avec une distribution aussi nombreuse, monter une telle pièce est coûteux. Nous bénéficions d’un collectif d’amateurs motivés par le projet, qui souhaitent notamment soutenir des Vignes.

Hélène de Sevelinges : Effectivement, la troupe compte parmi ses comédiens plusieurs élèves de Vignes : Raphaëlle Varaut et Ombeline Denis (1ère promotion), Flamine Vandier (promotion 2018), Agathe Chassaing, Adèle Marchal et Flavie Bouffard (respectivement en 4e, 5e et 3e). Certains parents d’élèves sont très investis : M. Mercier de Beaurouvre a conçu les décors, Mme Marchal les costumes et M. Varon joue le rôle du gabier. Le carton a été conçu par Constance de Saint-Exupéry, également issue de la 1ère promotion.

Que diriez-vous à ceux qui ne connaissent pas la pièce et qui hésitent à venir ?

H. de S.: Cette pièce, fondée sur des références antiques, est d’une grande modernité. Elle illustre la façon dont on peut résister aux idées préconçues, à ce qui semble admis par tous, à la fatalité. Elle offre aussi de très beaux portraits du couple et les femmes y sont à l’honneur.

M.V. : Pour comprendre cette pièce, il convient aussi de la replacer dans son contexte – ce que nous ferons au début des représentations. Elle a été écrite en 1935 par un homme qui s’est illustré pendant la guerre de 14-18 mais qui en est ressorti traumatisé. Mais malgré la difficulté du contexte historique, cette pièce ne manque pas de fantaisie et d’humour !

Quel est votre parti pris de mise en scène ?

M.V. : Nous avons choisi une mise en scène réaliste, fidèle à l’époque choisie par Giraudoux pour sa pièce. Les personnages porteront des costumes antiques et évolueront dans un décor qui représente une place publique aux portes du palais de Priam et d’Hécube.

H. de S.: Pour enrichir la mise en scène, un des comédiens, musicien, a déployé ses talents dans la composition d’une bande son originale. Nous espérons aussi faire venir une lyre (ou un instrument équivalent) sur scène ! Bref, la pièce devrait être un plaisir pour les jeunes et les moins jeunes.

 

La guerre de Troie n’aura pas lieu, du 13 au 15 février à 20h, 16 février à 16h et 20h, 17 février à 15h.

Réservations en prévente sur : https://billetterie.pumpkin-app.com/la-guerre-de-troie-naura-pas-lieu

Télécharger (pour faire suivre) l’invitation ici.