Apprendre pour être libre
01 55 70 00 17

Le temps d’un week-end, la classe de 3e s’est installée au collège. C’est un week-end pas comme les autres, puisque nous le passons au collège et sans uniforme !

Le collège est à nous !

Notre classe de troisième s’approprie les lieux avec un objectif : se former au leadership, réfléchir au sens de la vie, seconder les intentions du Pape … et beaucoup s’amuser.

 

 

Un geste solidaire

Ça commence fort avec une visite à la maison de retraite de Courbevoie. Nous apportons aux résidents quelques « douceurs » préparées auparavant… ce qui nous donne un peu de contenance car, pour la plupart d’entre nous, c’est une grande première et cela nous impressionne un peu. L’expérience est d’une grande richesse et la joie et les échanges nous enthousiasment.

Réflexion, émotion, méditation et Adoration

Retour au collège et topo sur le leadership d’Anne Sophie, ancienne des Vignes, avec des exercices pratiques qui nous stimulent. La réflexion atteint son paroxysme et nous méritons notre dîner sur la terrasse et les quelques chansons et danses qui s’en suivent.

La courbe de la veillée redescend en regardant un témoignage d’une jeune fille qui porte son handicap avec une force et un courage extraordinaire suffisamment marquant pour maintenir parmi nous un silence étonnant. Vient le moment de choisir sa chambre. Nous nous répartissons les salles de classe suivant l’envie de dormir plus ou moins fort des groupes.

Mais, avant de nous mettre au lit, notre aumônier nous prêche une méditation qui se poursuit par une adoration toute la nuit. Elle sera courte de toute façon. Le relais nocturne se déroule plutôt bien, même si quelques unes écrasent les autres sur le retour au passage.

Un dimanche festif

Le lendemain, nous terminons cette nuit par la Messe.

Petit-déjeuner Nutella, rangements et dernier topo s’enchaînent jusqu’au déjeuner que nous souhaitons soigner particulièrement. Nous poursuivons notre réflexion sur « comment construire sa vie ».

Après quelques jeux, chants et danses nous écrivons une lettre au Pape pour lui confier notre désir d’être dignes de la confiance qu’il accorde aux jeunes et rentrons chez nous bien contentes de cette expérience unique  à renouveler.

 

Mais ce ne sera jamais plus le premier week-end de l’histoire du collège à accueillir une classe, la nôtre!